Christophe Le Cheviller (il) – France

Il y a un homme et une femme assis·e·s à une même table. Lui, Christophe, la quarantaine. Brun, barbe rase, bras croisés, il se tient l’épaule gauche. Il semble à la fois surpris et amusé par ce qu’il regarde au sol. Elle, Marie, brune, la quarantaine aussi mais paraît moins, frange courte et chignon, boucles d’oreilles créoles, sweat à capuche et veste à rayures sombres, large sourire songeur, regarde dans la même direction que lui. Devant eux sur la table, un jeu de tarot divinatoire laisse entrevoir un avenir possible. Photo: Marie le Mauff

Comédien, improvisateur, formé aux arts plastiques et ayant rêvé de devenir dessinateur de BD, il expérimente en tant qu’amateur le match d’improvisation dans les années 90. C’est lors de ces spectacles qu’il rencontre Samuel Doux (comédien, auteur, réalisateur, scénariste) avec qui il fonde la compagnie L’Oeil Ecoute à Paris en 1998. Au sein de cette compagnie ils créent plusieurs spectacles de théâtre jeunes et tout public (Noir même pas peur, L’iliade, Ciel, Franck and Stein, “Outside” de Marguerite Duras), ainsi que des spectacles d’improvisation.

À Rennes depuis 2005, il rejoint les rangs de La Puzzle Compagnie. Pendant ces années, il explore l’espace existant entre le texte, la dramaturgie et l’improvisation, cherchant à créer une forme simple, directe et sensible de son travail. Mais c’est en 2015, qu’il entrevoit une façon différente d’aborder l’improvisation théâtrale en rencontrant Marie Parent et en se lançant dans la création de « We are Family ».

En 2016, ils créeront ensemble LA MORSURE. Il se consacre depuis à la mise en scène ou à la réalisation de vidéos, jouant occasionnellement dans certains spectacles de la compagnie.

Il nous fera le plaisir de donner avec Marie Parent leur atelier Love Unplugged workshop 2.0.

Pour en savoir plus sur la Morsure :

https://www.lamorsure.com/ et https://www.facebook.com/lamorsure

Retour aux intervenantes et intervenants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.